Désireux de s’informer sur les études en France
ETUDES, Tunisie

C’est avec étonnement et une réelle incompréhension que l’Institut français de Tunisie et son bureau Campus France ont pris connaissance du communiqué publié le 9 octobre par le Syndicat général de l'enseignement secondaire, qui appelle à empêcher, « par tous les moyens possibles », les rencontres prévues entre Campus France et les élèves des lycées pilotes tunisiens dans les jours prochains.
Ce communiqué réagit à une initiative nouvelle de Campus France, plate-forme déjà active depuis plusieurs années à Tunis, Sousse et Sfax, qui consiste à aller à la rencontre des élèves et étudiants de plusieurs régions de Tunisie.
De manière générale, l’objectif de Campus France s’inscrit dans une démarche partenariale avec les autorités tunisiennes, pour proposer des formations en France, complémentaires à celles, tunisiennes, déjà existantes et de qualité, ainsi que des bourses de financement.
Plus spécifiquement, l’initiative de Campus France répond à un véritable souci d’équité territoriale, pour que les élèves des régions de l’intérieur bénéficient des mêmes conseils que ceux de Tunis, Sousse et Sfax.


Les lycéens et étudiants du monde entier savent bien l’importance dans leur parcours de la mobilité à l’international, et l’atout que cela représente en terme d’employabilité. La coopération éducative française en Tunisie et les moyens importants qu’elle mobilise sont tournés vers cet objectif, au bénéfice de la jeunesse et des familles tunisiennes.
Les lycéens et étudiants désireux de s’informer sur les modalités d’une formation complémentaire en France sont donc invités à se présenter dans les points de rencontre prévus à cet effet.