Bourses attribuées par l'Institut Français de Coopération :

Seuls des étudiants en classe préparatoire et se présentant à un concours des grandes écoles françaises peuvent avoir droit à une bourse. Les bénéficiaires de ces bourses sont désignés conjointement par le Service de coopération et d'action culturelle (SCAC) de l'Ambassade de France et les autorités tunisiennes.

Une commission mixte franco-tunisienne se réunit une fois par an en août pour examiner les dossiers des étudiants tunisiens admis sur concours dans une grande école française.

Un appel à candidature paraît chaque année courant mars sur la page d'accueil du site de l'IFT dans la rubrique "Actualités". En 2009, 13 nouvelles bourses de coopération ont été attribuées à des étudiants tunisiens ayant réussi le concours d'entrée dans une grande école française, à savoir, pour les écoles principales :

• 5 pour l'École polytechnique ;

• 5 pour l'École centrale ;

• 3 pour l'École des hautes études commerciales ;

Quatre prestations sont proposées à tous les boursiers :

• l'allocation d'entretien, dont le montant est destiné à compenser les dépenses de la vie quotidienne, et qui ouvre droit à une indemnité supplémentaire de logement ;

• l'allocation de voyage, qui comprend la prise en charge des frais de retour ;

• la couverture sociale, qui résulte de l'affiliation du boursier à la Sécurité sociale étudiante s'il poursuit ses études dans un établissement agréé au régime général de la Sécurité sociale et s'il a moins de 28 ans. Dans tous les autres cas, ses frais de santé peuvent être pris en charge par des mutuelles étudiantes ;

• les frais de formation, qui sont assurés par le Gouvernement français de manière forfaitaire ou plafonnée, et qui concernent l'achat de documentation et de matériel, la participation à des séminaires, etc. En outre, les boursiers du Gouvernement français sont dispensés des frais d'inscription en université.

Pour l'École polytechnique, les bourses sont attribuées pour 4 ans : 2 ans de cycle d'ingénieur à l'école elle-même et 2 ans en école d'application. La bourse comprend une allocation d'entretien à laquelle s'ajoutent le paiement des frais de scolarité pour un montant de 15 000 euros, les frais d'assurance sociale et de mutuelle, une allocation logement, entre autres avantages destinés à faciliter la vie des étudiants à Paris.

Des bourses sont également attribuées après appel d'offre aux étudiants tunisiens inscrits en université française dans le cadre de travaux de thèse avec ou sans co-tutelle. La commission mixte chargée de sélectionner les candidats se réunit au cours des premier et quatrième trimestres. Toutes les informations sont disponibles sur le site de l'Institut français de coopération.

NB :Aucune bourse du gouvernement français n'est attribuée pour des études de premier ou de deuxième cycles universitaires.

Moteur de recherche des bourses proposé par CampusFrance :

Découvrez ce nouveau moteur de recherche en cliquant ici

L’annuaire des programmes de bourses vous fournit rapidement des informations sur les aides et vous permet de faire une recherche adaptée à votre profil. De la licence au postdoctorat, l’annuaire vous informe sur un grand nombre de programmes des institutions gouvernementales françaises et multilatérales, collectivités locales, entreprises, fondations et établissements d’enseignement supérieur. Toutes les informations ont été validées par les institutions responsables. Pour des informations supplémentaires, merci de consulter leurs sites web ou de vous adresser aux contacts, indiqués dans la description du programme.

Signalons en particulier les aides des institutions publiques françaises et de l’Union européenne :

Dans le cadre du programme Erasmus de l’Union européenne des étudiants européens peuvent bénéficier de bourses pour venir en France ou dans un autre pays de l’Union. Le programme Erasmus Mundus s’adresse aussi aux Non-Européens : des bourses sont attribuées dans le cadre de programmes de master et doctorat multilatéraux et de projets de partenariat spécifiques.

Appuyé sur un budget d’environ 100 millions d’euros (2008), un grand nombre de bourses pour étudiants étrangers est attribué par le ministère français des Affaires étrangères et européennes. 25% de ces bourses sont financées par l’administration centrale, comme dans le cadre des programmes Eiffel ou Major. 75% des bourses sont attribuées par les ambassades. Tout renseignement concernant l'attribution de ces bourses peut être obtenu auprès du Service de coopération et d'action culturelle de l'Ambassade ou du Consulat Général de France dans chaque pays. A partir de juin 2009, ces programmes de bourses feront partie de l’annuaire des programmes de bourses.

Le ministère français de l’Enseignement supérieur et de la Recherche attribue des bourses sur critères sociaux aux Français et à certains groupes d’étudiants étrangers, par exemple aux étudiants résidant en France depuis au moins deux ans et dont le foyer fiscal de rattachement est situé en France. Le ministère finance également des contrats doctoraux qui sont gérés par les Écoles doctorales.

La recherche publique est partagée en France entre établissements d’enseignement supérieur et organismes publics de recherche. Parmi eux, le CNRS (Centre national de recherche scientifique) couvre tous les domaines ; les autres organismes sont spécialisés, par exemple sur le développement (IRD), l’environnement et la maîtrise de l’énergie (ADEME), ou l’exploitation de la mer (IFREMER). Ces organismes financent généralement des allocations de recherche pour doctorants ou postdoctorants, souvent en partenariat avec les Régions.

Les Conseils régionaux attribuent des bourses aux étudiants et chercheurs inscrits dans des établissements situés dans leurs régions respectives. La plupart des Régions proposent des allocations doctorales et postdoctorales, gérées par les établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Elles impliquent le plus souvent un cofinancement par un organisme de recherche ou une entreprise. Des bourses régionales d’accueil peuvent être attribuées aux étudiants étrangers dans le cadre de conventions d’échange avec des établissements étrangers.

Quelques établissements d’enseignement supérieur offrent des programmes de bourses à leurs étudiants. Vos interlocuteurs sont leurs services de relations internationales qui peuvent aussi vous informer sur les programmes des institutions publiques